bdrATTENTION CRITIQUE À HAUTE CONTENANCE DE SPOILERS !!!

L’histoire: Le destin des Sept Royaumes est sur le point de basculer. A l’Est, Daenerys, dernière descendante de la Maison Targaryen, secondée par ses terrifiants dragons arrivés à maturité, règne sur une cité de mort et de poussière, entourée d’ennemis. Mais alors que certains voudraient la voir passer de vie à trépas, d’autres entendent rallier sa cause, tel Tyrion Lannister, le Lutin, dont la tête vaut de l’or depuis qu’il s’est rendu coupable du meurtre de son père, Tywin.

Au Nord, où se dresse l’immense Mur de glace et de pierre qui garde la frontière septentrionnale des Royaumes, Jon Snow, le bâtard de feu Eddard Stark, a été élu 998ème Commandant en chef de la Gard de Nuit, mais ses adversaires se dissimulent des deux côtés du Mur, y compris parmi les troupes de Stannis Baratheon qui ont élu domicile dans ces contrées glacées.

La critique de Mr K: Ca y est! J’ai franchi le rubicond! Incapable d’attendre la sortie du volume 5 d’intégrale, je me suis lancé avidement dans la lecture de ce fameux volume 13. C’est avec un plaisir sans borne que j’ai tout d’abord retrouvé Tyrion qui est mon personnage fétiche. Totalement absent du volume 4 de l’intégrale, on le retrouve ici pendant sa fuite de Port Réal suite au meurtre de son géniteur. Devenu parricide indésirable, il traverse le détroit pour se retrouver dans les terres des cités libres. Bien qu’affaibli, il n’a rien perdu de son hardiesse verbale et de ses qualités d’intrigueur. Faisant la connaissance de maître Illyrio (aperçu au début des pérégrinations de Daenyris), il est envoyé vers la princesse Dragon qui est confrontée à de multiples périls dans sa cité de Meeren. Perso, je n’adhère pas trop à ce personnage depuis le début mais dans ce tome je trouve que Daenyris gagne en épaisseur. Les mauvaise langue diront que ce n’est pas trop tôt.

Autre grand plaisir, celui de retrouver Jon Snow sur l’immense mur de glace qui protège Westeros de l’hiver qui est censé venir depuis déjà quelques volumes. Me voila rassuré, il arrive plus froid et mortel que jamais. Entre les manigances des ennemis du batard Stark, la quête de la corneille à trois yeux par Bran et ses compagnons, on entraperçoit un peu plus précisément la menace qui guette les Sept Royaumes. Cela donne lieu à de furieux combats contre ces êtres blancs non morts aux yeux bleus fluorescents et à des tableaux apocalyptiques de l’avancée de l’hiver. En plus, à travers Bran et Jon, on fait plus ample connaissance avec les capacités des zomans, ces mystérieux hommes capables de pénétrer les esprits et de les posséder. Du coup, on suit le point de vue de loups, d’aigles et autre bêtes.

J’ai adoré ce volume mais bon... ceux qui me lisent régulièrement ne seront pas surpris. Le talent de l'auteur est intact après 5 ans d'absence, l’histoire très maîtrisée et on en redemande encore et encore. Dur dur d’attendre la suite tant il reste d’éléments en suspens. Je pense notamment à la pauvre Brienne restée au bout d’une corde à la fin du volume 4... mon Dieu, pourvu qu’il ne la fasse pas périr! Un très bon livre en tout cas que ce volume 13, à l’image de cette saga qui décidément ne redescend jamais en intensité et en qualité littéraire. Chapeau bas l’artiste!

Lu et aussi adorés (sic!) du même auteur:
- Le trône de fer, intégrale 1
- Le trône de fer, intégrale 2
- Le trône de fer, intégrale 3
- Le trône de fer, intégrale 4