couverture-23317-martin-g-r-r-le-trone-de-fer-l-integrale-4L'histoire: Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrifiant hiver: par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors, s'en sortiront indemnes...

La critique de Mr K: Il s'agit du dernier volume d'intégrale du Trône de fer paru à ce jour. Il était dans ma PAL depuis un petit bout de temps et j'ai profité de nos vacances à la montagne pour le lire. Que dire si ce n'est qu'une fois de plus, j'ai passé des moments intenses et fabuleux au royaume des sept couronnes. Deux semaines de lecture trépidante mais jamais harassante donc avec toujours la même difficulté pour refermer ce gros volume tant je suis resté sous l'emprise addictive de ce récit hors norme. 

Il m'a tout de même fallu dans un premier temps dépasser ma déception de ne point suivre la suite des pérégrinations de Tyrion (mon personnage préféré), mais aussi de Daenyris, du chevalier Oignon, de Stanis Barathéon, de Jon Snow et d'autres personnages que j'oublie ici. On doit normalement les retrouver dans le tome 13 Le bûcher du roi que j'ai déjà acheté, à l'instar de Walpurgis, n'ayant pu résister à l'attente de la sortie de l'intégrale volume 5. Vous l'avez compris, le volume 4 est le dernier que je lirai sous cette forme, je m'attèlerai désormais à acheter chaque livre de cette superbe série un par un, l'auteur peut me remercier!

Dans cette intégrale volume 4, on suit les évènements se déroulant aux Eyrié avec dans les rôles titres Littlefinger et Sansa Stark mais aussi à Port Réal avec Jaime et Cerseï Lannister pour des complots de cours qui ne font que s'accentuer et se renforcer. L'auteur s'attarde aussi beaucoup plus sur Brienne alias la pucelle de Torth et ceci pour mon plus grand plaisir tant ce personnage m'avait plu précédemment. Une fois de plus, il n'y aura pas de spoiler dans cette chronique mais mon Dieu que c'est dur! Sachez simplement que l'auteur est décidément machiavélique et on se prend à croire qu'on n'en finira jamais! À aucun moment durant les 894 pages je ne me suis lassé ou ennuyé des situations proposées. Les intrigues, les mésaventures, les rencontres s'accumulent, les tensions s'exacerbent mais jamais le rythme ne s'essouffle et le scénario d'ensemble loin de tourner en rond s'affine et se développe encore plus (Eh oui! C'est possible!).

Le style fait toujours merveille, on navigue entre milieux nobles et roturiers avec l'émergence notable dans cette intégrale 4 du religieux qui prend de plus en plus de la place dans la trame principale, Cerseï en fait d'ailleurs l'amère expérience en fin de volume. Martin s'affirme de plus en plus comme mon deuxième auteur préféré de fantasy après J. R. R. Tolkien.

Lu et aussi adorés (sic!) du même auteur:
- Le trône de fer, intégrale 1
- Le trône de fer, intégrale 2
- Le trône de fer, intégrale 3