ruL'histoire: Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l'enfance dans sa cage d'or à Saigon, l'arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré, la fuite dans le ventre d'un bateau au large du golfe de Siam, l'internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec. Récit entre la guerre et la paix, ru dit le vide et le trop-plein, l'égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragi-comiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d'un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d'argent ou la puissance d'une odeur d'assouplissant, Kim Thúy restitue le Vietnam d'hier et d'aujourd'hui.

La critique Nelfesque: Voici une très jolie lecture, une très jolie incursion dans la vie de Kim Thuy, écrivaine originaire du Vietnam, qui nous narre ici ses souvenirs d'enfance. "ru" est son premier roman autobiographique mêlant récit d'exil et photographies d'une vie.

Passé et présent se côtoient dans ce roman que je qualifierais plus de recueil de souvenirs. Ce n'est pas une histoire linéaire que nous propose Kim Thuy mais ses souvenirs d'enfance et ses réflexions d'adulte. Nous avons donc là plutôt une accumulation d'anecdotes qui peuvent presque se lire de façons indépendantes. Tantôt émouvantes, tantôt éprouvantes, elles nous entrainent dans l'Histoire du Vietnam, l'histoire de la famille de Kim Thuy et la façon dont aujourd'hui elle élève ses enfants au regard de tout ce qu'elle a vécu. L'auteur papillonne de souvenir en souvenir, l'un en évoquant un autre.

"ru" est une lecture particulière. Il est difficile d'en parler de manière tranchée comme je peux le faire pour les romans de fiction que je lis. Ici, nous sommes dans la vraie vie. L'auteure nous livre son intimité avec pudeur et ses mots sont choisis avec soin. Une véritable poésie réside dans la plume de cette femme et suscite l'émotion du lecteur. Malgré la violence de certains passages, les descriptions de Kim Thuy, sont emplies de douceur, de beauté, d'apaisement.

Avec cette autobiographie de 200 pages, Kim Thuy nous fait part des évènements qu'elle a pu vivre mais aussi de ses pensées. Son enfance au Vietnam, son arrivée au Québec, les boat-people, son fils atteint de trisomie... Néanmoins ne vous attendez pas à tout apprendre sur son parcours, ce n'est pas ici la démarche de Kim Thuy qui ne fait qu'effleurer les choses mais d'une caresse infiniment douce qui fait de ce roman une oeuvre à découvrir. 

"ru" est une oeuvre touchante qui se lit très vite mais reste longtemps en mémoire autant pour la beauté de ses mots que pour le sentiment de paix qui en émane.