sans-titreL'histoire: Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrifiant hiver: par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors, s'en sortiront indemnes...

La critique de Mr K: Quel bonheur! Quelle exaltation de replonger dans le royaume des sept couronnes et des cités libres! Je me suis laissé six mois pour me remettre de mes émotions suite à ma lecture des deux premiers volumes de l'intégrale du Trône de fer de Martin. À la fin du premier chapitre de celui-ci (20 pages sur 1150 en tout!), je suis de nouveau accro, adieu sommeil et vie sociale! Bonjour cavalcades et intrigues!

Je pensais avoir tout lu avec les deux premiers tomes, je me mettais le doigt dans l'œil jusqu'au coude, George R. R. Martin a décidément un don incroyable pour se renouveler tout en conservant l'esprit épique et unique de sa série. On s'immerge donc à nouveau et de façon quasi immédiate dans un monde de fureur et d'avidité où tous les coups sont permis. Le pire... c'est qu'on y prend plaisir et qu'on en redemande! Attendez-vous à lire de nombreux revirements de situation, à de l'épopée sanglante et cruelle et à des disparitions tragiques. En effet, une dizaine de personnages importants meurent ou disparaissent dans ce volume et non des moindres! C'est parfois avec la boule au ventre que l'on tourne les pages, appréhendant ce qui va suivre et ce que l'auteur réserve à ses protagonistes. Petites trahisons entre amis, meurtres en famille (tant qu'à faire!), mariages d'intérêts, tortures diverses et variées, autant de mœurs épouvantables qui règnent en maître à Westeros. On se rend de plus en plus compte que nul n'y échappe et même les personnages les plus attachants ont leur part d'ombre (aaaah Tyrion mon favori!) et les plus détestables leur part de lumière (enfance difficile de Cerseï par exemple).

L'écriture est toujours une merveille d'efficacité et de puissance évocatrice. On vit littéralement les faits que l'on suit tant on s'y croit! On sort marqué de façon indélébile et heureux d'une telle lecture qui donne clairement ses lettres de noblesse à la fantasy contrairement à certains (non non, je ne suis pas rancunier...). Comme dit en quatrième de couverture, il y a du Druon dans le flot des événements et les faits relatés, on peut aisément faire le rapprochement avec la saga des Rois Maudits qui m'avait captivé à l'époque. On passe par tous les états et loin de se tarir, les sentiments s'exacerbent et la tension monte de plus en plus. Franchement, j'étais dans tous mes états et il en faut beaucoup pour me retourner à ce point là lors d'une lecture.

Un grand bonheur donc que je poursuivrais bientôt avec le volume 4 de l'intégrale qui siège bien sagement dans ma PAL qui reste sérieusement à épurer! Je vais attendre d'avoir une bonne semaine de libre pour m'attaquer à ce beau morceau. Vive la maison Stark! Même si j'y crois de moins en moins....

Lu et aussi adoré du même auteur:
- Le trône de fer, intégrale 1
- Le trône de fer, intégrale 2