mercredi 21 mars 2012

"Star Wars, le côté obscur: Aurra Sing" de Truman et Fabbri

starwarscoteobscur08L'histoire: Après Boba fett, Aurra Sing est sans doute la plus redoutée des chasseurs de primes de toute la galaxie. Formée par la mystérieuse "Femme Sombre", Aurra Sing laisse derrière elle une traînée sanglante au sein de l'Ordre Jedi, comme en atteste la collection de sabres laser qu'elle arbore. 

La critique de Mr K: Retour dans l'espace avec ce volume supplémentaire de la série consacrée au côté obscure de la force (à prononcer d'une voix gutturale à la lueur d'une lampe torche placée sous le menton). Avant cette lecture, je ne connaissais pas ce personnage haut en couleur que cette mercenaire assoiffée de vengeance à l'encontre de l'ordre Jedi, collectionneuse de sabres lasers à ses  heures perdues (faut bien s'occuper!).

Deux récits constituent ce volume. Très différents au niveau du graphisme (une nette préférence pour la deuxième partie), ils traitent à chaque fois de contrat que doit honorer cette tueuse implacable formée aux arts jedis (par un chevalier femme rongée par les remords depuis le passage dans le côté sombre de la force de sa protégée) qui aime par dessus tout envoyer ad patres certains de ses anciens camarades! Pour être honnête, le premier récit est bas de plafond et surtout prétexte à quelques morceaux de bravoure et autres bastons sidérales sidérantes (+1 point pour l'allitération!). Et surtout, jamais les auteurs ne nous révéleront pourquoi Aurra Sing semble obnubilée par les jedis et cherche à les massacrer! Un peu stupide quand on lit le postulat de base à l'arrière de la BD! Heureusement que je l'ai eu d'occaz, j'aurais presque pu me fâcher! 

Le deuxième récit m'a beaucoup plus séduit même s'il ne révèle rien de faramineux sur les motivations profondes de l'héroïne (si ce n'est garnir le porte feuille des deux auteurs!). Mi quête initiatique mi traque infernale, la beauté des dessins est à couper le souffle et on est bien loin du côté simpliste des traits décrivant la première. Comble du bonheur, Aurra Sing bute de l'Ewok et franchement depuis le premier visionnage du Retour du jedi, ça me démangeait furieusement d'éradiquer une ou deux de ces peluches uniquement présentes pour attirer un public jeune et naïf. Justice est donc rendu dans cet opus!

Clairement cet BD est de l'ordre du dispensable pour les non puristes de Star Wars. Rien de neuf niveau scénario et esthétique pure. Pour moi ce sera juste l'occasion de rajouter un volume à ma collection qui s'étoffe de plus en plus...

personnage-aurra-sing-1

Déjà chroniqués dans l'univers Star Wars en BD au Capharnaüme éclairé:
- Star Wars Legacy, volumes 1 à 5, volumes 6 et 7, volumes 8, 9 et 10.
- Star Wars, le côté obscur: Dark Maül, La quête de Vador

Posté par Mr K à 14:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,