mygaleL'histoire : Ève ? Qui est-elle ? Qui est Richard Lafargue, l'homme qui la promène à son bras dans les soirées mondaines puis l'enferme à double tour dans une chambre ? Pourquoi ce sourire subtil sur les lèvres de la jeune femme et autant de rage si mal contenue sur les traits creusés de son compagnon ? Pourquoi vivre ensemble si c'est pour se haïr avec tant de passion ? Drôle de couple... Quel incompréhensible passé lie ces deux êtres hors du commun qui se cachent la plupart du temps derrière les murs de leur villa si tranquille ? Pourquoi les paroles si douces de The Man I love deviennent-elles entre eux l'expression radicale de la haine la plus absolue ?

La critique de Mr K : C'est ce que j'appellerai une authentique et magnifique claque ! Sans doute l'un des tout meilleurs romans noirs que j'ai pu lire. Je n'ai pu détacher mes yeux de cet ouvrage durant les 153 pages qui le composent tant l'histoire est prenante, bien menée et finalement implacable. Vous êtes prévenus !

Au cœur de l'intrigue trois personnages principaux autour desquels l'auteur va tourner. Le fameux couple étrange légèrement esquissé en quatrième de couverture (Richard et Ève) dont on suit le quotidien et les rapports très insolites. Il se dégage de ces deux être une ambiance malsaine et pesante au possible. Vient se greffer dessus, le parcours d'un casseur de banque, Alex, dont on ne voit pas de prime abord le rapport qu'il peut entretenir avec le reste de l'histoire.

Par petites touches, les pièces du puzzle s'amoncèlent dans un semblant de désordre général. L'auteur prend un malin plaisir à égarer ses lecteurs. Puis peu à peu, les rôles semblent s'inverser entre victimes et bourreaux, les frontières entre le bien et le mal deviennent floues et l'on arrive complétement abasourdis à la vérité finale qui laisse pantois. On a l'impression de se trouver face à La machine infernale de Cocteau, machine à broyer l'espoir et les destinées humaines. À ce propos, Jonquet est un véritable virtuose quand il s'agit d'explorer l'âme humaine et ses motivations. Ses personnages sont ciselés avec précision et concision, pas de lenteur ou de superflu dans un récit efficace et carré.

Difficile d'en dire plus sans trahir le scénario mais sachez que je ne me suis à aucun moment douté de la nature réelle des rapports qu'entretiennent les personnages principaux et que la révélation finale est littéralement estomaquante. Beaucoup de suspens et d'angoisse pour une lecture addictive et angoissante à souhait. Un grand livre à lire d'urgence !