jeudi 5 janvier 2012

"Star Wars Legacy" - Tomes 6 et 7

6L'histoire: Un véritable cataclysme s'est abattu sur l'Empire avec la mort supposée de Dark Krayt. Débute alors pour les Sith une terrible guerre de succession. Sur la planète Dac, les Mon Calamari continuent à ressentir les effets de la colère de l'ancien Empereur pour avoir osé le trahir.

En revanche, Cade Skywalker et ses compagnons savourent une amère victoire, tandis que l'Alliance Galactique cherche à former un pacte avec l'ancien Empereur Roan Fel contre les Sith, qui restent leur ennemi commun. Mais l'ennemi est-il bien celui que l'on croit?

La critique de Mr K: Retour dans l'univers de La Guerre des étoiles avec mon craquage pré-opératoire du mois de décembre, les tomes Renegat et Tatooïne de la série Legacy qui m'avait été offerte en partie (tomes 1 à 5) pour mon anniversaire l'année dernière. Le tome 10 venant de sortir et clôturant cette saga, il était temps pour moi de devenir l'heureux acquéreur petit à petit (il faut raison garder tout de même...) des cinq volumes manquants en commençant aujourd'hui par le 6 et le 7.

C'est avec délice que je me suis replongé dans les aventures tumultueuses de Cade Skywalker et ses acolytes. Rappelons qu'il est le dernier de la lignée emblématique Skywalker de l'univers de George Lukas. On retrouve ce héros peu commun, mélange improbable de chevalier blanc et de pirate de l'espace. Il reste tiraillé entre les deux côtés de la Force qu'il considère plus comme des outils dont on peut se servir impunément sans conséquences réelles. Loin de lui donc l'idée de vouloir faire un choix entre la voie du bien ou du mal. C'est ce qui le rend unique, attachant et surtout totalement borderline!

7Comme dans les précédents volumes, on retrouve un savant mélange de space-opéra et de passages plus intimistes. Les combats spatiaux sont grandioses et le lecteur est plongé dans l'action grâce notamment aux dessins détaillés et dynamiques des différents dessinateurs (leur plus grande qualité étant leur capacité à calquer le récit sur un style purement cinématographique). Le scénariste principal (à savoir Ostrander) profite aussi de ces deux volumes pour creuser encore davantage la caractérisation des personnages notamment en ce qui concerne les rapports de Cade avec sa mère (espionne impériale) et les différents liens unissant les membres de l'ordre Sith. Rajoutez en toile de fond, un empereur déchu refaisant surface, le seigneur des Siths en facheuse posture, un génocide épouvantable et vous pouvez entrapercevoir l'épaisseur de cette saga qui n'a pas à rougir face à l'originale même si elle n'est que de papier.

Une belle échappée que cette double lecture dans une période peu évidente pour moi. Je crois décidément que toute ma vie je resterais un inconditionnel fan de l'univers Star Wars. Tentez l'expérience et qui sait... la Force viendra peut-être à vous?

Déjà chroniqués dans l'univers Star Wars en BD:
- Star Wars Legacy, volumes 1 à 5
- Star Wars, le côté obscure: Dark Maül

Posté par Mr K à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,