teuléL'histoire: Le mardi 16 août 1870, Alain de Monéys, jeune périgourdin intelligent et aimable, sort du domicile de ses parents pour se rendre à la foire de Hautefaye, le village voisin.

Il arrive à destination à quatorze heures. Deux heures plus tard, la foule devenue folle l'aura lynché, torturé, brûlé vif et même mangé.

Pourquoi une telle horreur est-elle possible? Comment une foule paisible peut-elle être saisie en quelques minutes par une frénésie aussi barbare?

La critique de Mr K: Un Teulé de plus à mon tableau de chasse et quel livre! Impossible d'en décrocher avant d'en être venu à bout. Attention, âmes sensibles s'abstenir car dans ce récit l'auteur nous livre la cruauté à l'état brut dans son écrin de bêtise humaine. Il faut avoir le cœur bien accroché devant l'effroyable chemin de croix qui nous est ici livré dans toute sa crudité et son abjection (l'histoire est véridique quoique légèrement romancée par Teulé). C'est marqué au fer rouge que l'on referme cet ouvrage et une marque indélébile et amère.

Tout commence par une scène de vie familiale ordinaire où un fils prodigue quitte ses géniteurs pour la foire voisine comme il le fait chaque année. Ce premier chapitre et celui du parcours sont les seuls qui constituent un répit avant l'innommable. Teulé appuie bien sur le caractère sympathique et candide du garçon pour lequel on ne peut que ressentir pitié et compassion par la suite. En effet, à partir d'un quiproquo autour de la guerre de l'empereur Napoléon III contre la Prusse, le jeune homme va passer pour traître envers sa patrie aux yeux de la communauté d'Hautefaye. Va commencer alors une mise à mort sordide allant crescendo dans l'horreur. Je vous passe les détails mais sachez que c'est éprouvant et que l'ignominie semble n'avoir aucune limite. Alain de Monéys devient la victime de la connerie ordinaire doublée de la sauvagerie la plus brute et ceci de la part d'amis d'enfance et de personnes qu'il côtoie régulièrement voir des gens qu'il a pu aider. C'est proprement hallucinant et renforce le sentiment de dégoût et d'injustice que l'on ressent à la lecture.

Décidément Teulé n'est jamais aussi fort que lorsqu'il pénètre dans les esprits et explore les travers des masses et de l'âme humaine. Sans concession, ce livre est un plaidoyer contre les rumeurs et la propagande et pour l'éducation et l'écoute mutuelle. En effet, une erreur de jugement et la foule devient folle et peut commettre l'irréparable. L'Histoire est fertile de ce genre d'événements à plus ou moins grande échelle, des hommes ou des partis surfant sur les souffrances et les rancœurs. Un brulot aussi terrible que nécessaire que je vous encourage à découvrir.

Déjà chroniqués et appréciés du même auteur:
- Darling
- Je, François Villon
- Charly 9