routedunordL'histoire: 2024. Les ordinateurs des gouvernants ont cerclé l'Europe d'un mur électromagnétique infranchissable, y programmant des hivers de neuf mois, flanqués de températures à -50°. Dessinateurs, peintres, musiciens, danseurs, écrivains ou photographes... Tous sont pourchassés par les Mange-Rêve car leur métier d'artiste est désormais interdit.

2. La route du Nord: Deux cataskis géants! Voilà ce que Torg, Nag et leurs hommes ont vu surgir du bunker aux aurores. Deux vaisseaux des glaces que les Mange-Rêve prennent immédiatement en chasse sans même avoir la moindre idée de la destination des fuyards. Où qu'il ait choisi de se rendre, ce convoi qui file vers le nord ne devra jamais atteindre le but de son voyage.

À bord du Seagull et du Bugale Ar Mor maintenant engagés sur la faille ouest, Iwan, Thibault et Mélanie, conscients de la cible qu'ils représentent pour les Mangeurs, poussent avec Yvon et Jack les machines au maximum de leur puissance, à la limite de la rupture.

Mais, avec un thermomètre à -50°, des aubes blanches, des tempêtes de neige et la pression de poursuivants en motos-neige, la vie se fait au fil des jours de plus en plus difficile... Surtout quand la malchance se met de la partie!

La critique de Mr K: C'est avec un plaisir non feint que je me suis replongé dans les pérégrinations de Jack, Yvon, Mélanie, Iwan et Thibault dans le volume 2 de la série des Mange-Rêve, "La route du Nord". J'avais très apprécié le précédent opus ("Le grand dérèglement") et j'avais hâte de connaître la suite.

"La route du Nord" s'apparente sur bien des rapports à un road-movie. On suit tout au long de ce livre, la course poursuite en terre bretonne entre nos héros et les terribles brigades qui les ont pris en chasse à la fin du volume 1. C'est l'occasion pour l'auteur de peaufiner le background ambitieux de son œuvre en essaimant çà et là des éléments de réponse sur les catastrophes sismiques intervenues auparavant (la fameuse faille) et sur l'État totalitaire mis en place par Bogdich. Soyons clairs, n'attendez pas de réponses précises dans ce tome 2, c'est prévu pour la suite...

Nous entrons, dans "La route du Nord", dans l'intimité des cinq principaux héros. Les rapports entre jeunes gens et anciens sont à cet égard particulièrement bien rendus entre solidarité, amour et fous rire (j'ai bien ri à deux passages, chose rare quand je lis en général). Les vieux de la vieille sont toujours aussi attachants mais ils laissent davantage voir leurs faiblesses bien humaines. On se surprend plusieurs fois à trembler face aux péripéties qu'ils doivent affronter. Les rapports entre générations sont empreints de respect mutuel, chose bien agréable à lire face à l'état actuel des choses dans notre société. C'est aussi pour deux protagonistes, l'apprentissage de l'Amour, ce qui donne lieu à des passages tantôt attendrissants tantôt comiques (que c'est maladroit un ado quand même!). À la faveur d'un changement de point de vue, on se retrouve en compagnie de la brigade des Mange-rêve et l'on peut mesurer à cette occasion l'étendue de leur haine viscérale de ceux qu'ils pourchassent et leur degré d'embrigadement dans le système mis en place.

Le rythme reste lent dans ce volume, l'auteur comme dit précédemment cisèle davantage les rapports entre les personnages qu'il ne fait progresser son intrigue générale. Pour autant, les morceaux de bravoure ne manquent pas avec notamment l'avarie que subit l'un des deux cataskis et une attaque musclée des chasseurs de rêveurs. C'est aussi au détour d'une trahison, l'occasion pour les jeunes de se frotter au monde réel et de réfléchir à la notion de confiance et de solidarité. Malgré leurs interrogations quant à leurs proches disparus, la meute lancée à leurs trousses, ils prennent conscience que c'est ensemble et soudés qu'ils parviendront à surmonter leurs difficultés. Loin du pathos, c'est à travers toute une série de sentiments et d'émotions contradictoires qu'ils tracent leur chemin intérieur.

Lu très rapidement et avec plaisir, le livre nous laisse avec les héros en vue de leur objectif: la mystérieuse forteresse de Tombmor qui donne son titre aux deux ouvrages suivants de la série des Mange-rêve. Affaire à suivre donc!

A lire également:
"Les Mange-Rêve : Le Grand Dérèglement"