Incarceron 2

ATTENTION: Ne lisez pas ce qui suit si vous n'avez pas lu le tome 1

L'histoire: Alors que Finn s'est évadé d'Icarceron et s'apprête à devenir roi, une nouvelle menace surgit, qui met sa vie, et celle de Claudia, en danger.
Toujours enfermés dans la Prison, Keiro et Attia espèrent s'échapper grâce au pouvoir d'un gant magique. Mais face aux obstacles qui s'accumulent, le rêve de liberté s'éloigne.
Pendant ce temps, Incarceron poursuit ses propres désirs d'indépendance. En secret, la Prison se fabrique une arme ultime, une arme qui pourrait bien détruire le monde...

La critique Nelfesque: Cela faisait un moment que ce tome 2 trainait dans ma PAL. J'avais bien apprécié la lecture du premier volet mais il y a tellement de romans à lire et si peu de temps que j'ai toujours mis à plus tard la suite. Rien de mieux qu'une lecture commune pour se donner la motivation de sortir ses romans "oubliés". C'est avec Elise que je me suis lancée dans "Le Cygne noir".

Même si la lecture du premier tome remontait à quelques mois je n'ai pas eu trop de mal à me replonger dans l'histoire. "Le Cygne noir" débute quelques jours après la fin du premier tome. On peut donc facilement tout lire d'un coup et ne prendre l'ensemble que pour un seul et unique roman. Toutefois, j'ai préféré ce tome ci que j'ai trouvé plus "adulte". Mensonge, faux semblants et illusions sont au premier plan. L'avenir du royaume se joue et ça conspire sec à tous les niveaux. Qui est qui? Peut-on vraiment faire confiance aux proches? Rien n'est moins sûr.

Dans ce second volet, la Prison tient une place importante en tant que "personne". Dans le premier, le lecteur fait connaissance avec son univers, ici, il a affaire à la tête pensante, l'oeil inquisiteur qui tire les ficelles et détient le pouvoir de vie et de mort dans ce monde. L'auteur nous expose ses désirs et son rêve le plus cher ainsi que les moyens mis en oeuvre pour atteindre ce but. La rumeur d'un "Extérieur" de la Prison et la légende de Sapphique tiennent encore une place importante dans ce tome. Mais l'extérieur est-il si idyllique? Est-ce vraiment mieux "dehors"? Rien n'est moins sûr...

Avec "Le Cygne noir", Catherine Fisher donne de l'épaisseur à l'ensemble de la saga en complexifiant les rapports entre les différents personnages et en faisant de ce roman jeunesse un roman plus adulte. Seul bémol (et non des moindres): la fin... qui me fera préférer d'autres romans adulte plus aboutis. Toutefois, il offre une bonne approche de l'univers fantasy à ceux qui n'ont pas encore osé franchir le pas.

A lire également, l'avis de ma compagne de lecture Elise.