mercredi 6 avril 2011

"Sucker punch" de Zack Snyder

sucker_punch_afficheL'histoire: Bienvenue dans l’imaginaire débordant d’une jeune fille dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque... S’affranchissant des contraintes de temps et d’espace, elle est libre d’aller là où l’entraîne son imagination, jusqu’à brouiller la frontière entre réalité et fantasme.
Enfermée contre son gré, Babydoll a toujours envie de se battre pour reconquérir sa liberté. Combative, elle pousse quatre jeunes filles - la timorée Sweet Pea, Rocket la grande gueule, Blondie la futée, et la loyale Amber - à s'unir pour échapper à leurs redoutables ravisseurs, Blue et Madame Gorski - avant que le mystérieux High Roller ne vienne s'emparer de Babydoll.
Avec Babydoll à leur tête, les filles partent en guerre contre des créatures fantastiques, des samouraïs et des serpents, grâce à un arsenal virtuel et à l'aide d'un Sage. Mais ce n'est qu'à ce prix qu'elles pourront - peut-être - recouvrer la liberté...

La critique de Mr K: 2/6 pour mon premier nanar de l'année, une très belle purge que je dois à mon bon coeur et ma connerie. Ma connerie tout d'abord parce que je pensais que Snyder rééditerait son exploit de L'armée des morts (un remake plus que valable de Zombi de Roméro) n'ayant pas du tout apprécié 300 (faut vraiment être un adepte du ralenti) et Watchmen (je suis pas fan des superhéros au cinoche). Mon bon coeur parce que j'étais accompagné d'une amie d'enfance qui n'allait pas bien et qui elle, a apprécié le film (il paraît qu'il est parfait pour les nanas qui ont besoin de se défouler après une semaine pourrie de chez pourri!).

 sucker_punch_image1

Points positifs: Les 1h50 passent vite, ça bouge bien et c'est un film idéal pour laisser ses neurones au vestiaire. Le film est aussi très très beau esthétiquement avec parfois de véritables tableaux vivants comme cette vision apocalyptique présentant une ville détruite par les bombardements survolée par des dirigeables au look gothique (le fan invétéré de Led Zeppelin que je suis a adoré!). En fait, on a l'impression d'être dans un véritable jeu vidéo (je suis adepte à mes heures perdues de séries vidéo-ludiques comme Final Fantasy, Resident Evil ou encore Silent Hill...) et franchement, je suis resté bluffé face à certaines images.

Points négatifs: C'est très très con, là où certains y voient pêle-mêle paraboles et sens cachés, je vois surtout un scénar tenant sur un ticket de cinéma et des personnages outranciers et caricaturaux. Perso, je ne me suis jamais attaché à une seule des filles du films tant elles s'avèrent limitées lorsqu'elles ouvrent la bouche (les dialogues peu nombreux sont insipides et ringards), le jeu des actrices n'est vraiment pas mirobolant et franchement on a plus l'impression de se retrouver devant trois poufs que de véritables héroïnes (on est bien loin des guerrières charismatiques de Sin City). Le summum de la bétise est atteint avec une pseudo morale à deux euros en fin de film pour ceux qui n'auraient pas compris l'ensemble! Dans la vie, il faut se battre... c'est bien mon Zach! Mais c'est pas nouveau et je crois que beaucoup de gens le savent déjà! Et puis, le film baigne dans la fascination pour les armes, la violence et surtout le manichéïsme populiste malsain. Snyder n'est pas membre de la NRA pour rien... La BO est assourdissante parfois, des morceaux viennent comme un cheveu sur la soupe et en plus, un des groupes massacre White Rabbit de Jefferson Airplane, une honte!!! Heureusement qu'il y a une bonne adaptation de Search and Destroy d'Iggy Pop pour rattraper ce naufrage...

SUCKER_3

Pour finir: C'est décidé, j'en ai fini avec Snyder! Outre sa fascination pour les armes et son côté parfois fascisant, ses films ne soutiennent pas pour moi la comparaison avec des chefs d'oeuvre tels que Conan le Barbare de Millius, Sin City de Rodriguez ou Doberman de Kounen qui certes sont violents mais apportent flamboyance et style alors que Sucker punch ressemble à une série de reprises de références cultes passées à la moulinette. Sans doute, j'aurais davantage apprécié le spectacle plus jeune et encore... niveau violence, action et fantastique, les 80' n'étaient pas si mal avec des références comme Terminator de Cameron, Prédator de Mc Tiernan ou Alien de Scott. Non vraiment, Sucker punch n'était pas fait pour moi, j'ose même pas imaginer si je l'avais vu à la télé... je crois que j'aurais passé mon tour!

Posté par Mr K à 17:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,