No_et_moiL'histoire: Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d'amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu'au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu'elle. No, ses vêtemets sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l'errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.
Mais nul n'est à à l'abri...

La critique Nelfesque: Je n'ai fait qu'un bouchée de ce roman que j'ai adoré. Très sensible, tellement vrai aussi, il met le doigt sur certaines "choses" que l'on ne veut pas voir dans la vie de tous les jours.

A travers les yeux d'une adolescente, ses préoccupations et ses mots simples, "No et moi" nous met sous le nez ce qui nous est si facile d'"oublier".... Il nous bouscule dans notre indifférence douillette et met un coup de pied dans la fourmilière.

Lou est surdouée, elle aime faire des expériences de toute sorte et, à la maison, tout peut devenir sujet d'expérimentation. La résistance du papier toilette, des tests comparatifs de boîtes de fromage... Lou comble sa vie avec ses sujets d'étude, sous l'oeil amusé de ses parents. Mais, à l'école, dans la vie de tous les jours, Lou est une petite fille timide et réservée. Ce monde de calcul est pour elle un refuge. Son quotidien à la maison est loin d'être rose depuis qu'elle a perdu sa petite soeur et que sa mère s'est murée dans le silence.

Jusqu'au jour où son chemin croise celui de No, jeune SDF qu'elle rencontre à la Gare d'Austerlitz. No devient alors son sujet d'exposé pour son cours de sciences économiques et sociales. Elle va lui faire découvrir toute l'horreur de la vie dans la rue: la faim, le froid... Mais cette fois ci, bien plus qu'une expérience pour Lou, No va devenir son amie et elle va vouloir l'aider, la sortir de cette misère qui fait son quotidien, aider cette jeune fille d'à peine 18 ans à sortir de la rue. L'héberger chez elle, lui trouver une assistante sociale pour avoir un travail, lui faire sortir la tête de l'eau, qu'elle arrête les médicaments et l'alcool. Voici la nouvelle mission de Lou, accompagnée de son ami Lucas, le dernier de la classe. Pour une fois, elle non plus n'est plus seule et en aidant No, elle aide sa famille et se donne une raison d'exister.

Ce roman est superbe, on ne ressort pas indemne de cette lecture. Certains passages sont criants de vérité et agissent comme des électrochocs sur le lecteur:

"On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des miliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue."

"No et moi" est un roman qu'il faut absolument lire. Plein d'humanité et de justesse, sans jamais tomber dans la facilité et le pathos, Delphine De Vigan nous dépeint des destins solitaires qui vont s'unir pour tenter de subsister.