vendredi 4 mars 2011

"La lamentation du prépuce" de Shalom Auslander

lamentationL'histoire: Jeune époux et futur papa, Shalom pourrait être le plus heureux des hommes. Mais l'enfance peut commettre bien des ravages… Élevé dans la plus stricte orthodoxie juive, il en a gardé une vision très personnelle du « Tout-Puissant » et une paranoïa aiguë. Trente-cinq ans que cela dure. Trente-cinq ans d'une relation complexe, faite d'incompréhension et de pure terreur. Alors, à l'adolescence, Shalom s'est rebellé : gavage de hot dogs, lectures pornos… Et il a attendu, tremblant, le châtiment divin. Mais rien… Aujourd'hui, la grossesse de sa femme le laisse désemparé. Partagé entre son désir d'émancipation et sa peur maladive de Dieu, le voilà confronté à l'agonisante question : quel sort doit-il réserver au prépuce de son enfant ?

La critique Nelfesque: J'ai commencé la lecture de "La lamentation du prépuce" suite à un thriller de Thilliez. Après tout le gore propre à cet auteur, j'avais besoin d'un roman drôle. Celui-ci était dans ma PAL et semblait correspondre tout à fait à mes attentes.

Quel bon choix j'ai fait là! J'ai adoré ce roman. A la fois très drôle et très juste, on sent derrière l'ironie de l'auteur, une souffrance bien plus profonde. Shalom nous propose là une critique de la religion sans rien de pompeux avec humour et auto-dérision. On apprend beaucoup de choses sur les coutumes juives, sur la construction religieuse des enfants, sans pour autant que cela soit lourd et fastidieux. L'auteur nous montre les travers de sa religion, tout ce qui fait l'absurde de certains rites mais toujours avec tendresse.

Ses rapports à Dieu, à sa famille... sont relatés avec beaucoup d'humour. Toute sa vie, il va défier Dieu, prenant pour attaques personnelles, toutes droites venues du Divin, les difficultés de la vie. Comme si Dieu n'avait qu'un but: le faire chier! Alors face à cet acharnement, Shalom va faire de même et passer outre toutes ses craintes et tout ce qu'on lui a appris à l'école juive ou dans sa famille. Il va montrer à Dieu de quoi il est capable et lui clouer le bec! Plus il va grandir, plus il va faire des expériences interdites: manger des aliments impurs, allumer la lumière pendant le shabbat, se masturber... Ce roman est très loin d'être idiot et, sous couvert de l'humour, nous propose une lecture plus sensible: un homme en souffrance dans sa religion.

"La lamentation du prépuce" est un roman savoureux! Humour et prise de conscience jalonnent cet ouvrage drôle et émouvant à la fois.

Posté par Nelfe à 17:29 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,