mercredi 16 février 2011

"Le Secret du treizième apôtre" de Michel Benoît

13eme_apotreL'histoire: Ceux qui ont tenté de percer l'énigme du treizième apôtre ne sont plus là pour en parler...

Assassiné dans le train Rome-Paris, le père Andrei était sur le point de découvrir un secret que l'Église s'acharne, depuis sa fondation, à dissimuler. Avant sa mort, il avait eu le temps de se confier à son ami, le père Nil. À son tour, celui-ci se lance sur les traces d'une mystérieuse épître qui prouverait que Jésus n'est pas le fils de Dieu... Rome va tout faire pour l'en empêcher, Jérusalem et La Mecque aussi: car c'est l'ordre du monde qui est en jeu.

La critique de Mr K: Un excellent thriller mystico-historique que j'ai lu très rapidement. Il faut dire que je suis particulièrement friand du genre mêlant à la fois les ficelles du policier et les références historico-religieuses (reliquat de mes années fac avec option histoire des religions). J'avais apprécié en leur temps Anges et Démons et le fameux Da Vinci Code malgré des défauts et plus récemment, j'avais moins aimé Le dernier testament de Le Roy que j'avais plutôt trouvé raté. Avec Michel Benoît, j'ai retrouvé les frissons qui m'avait habité lors de ma lecture du Nom de la rose et j'ai passé un très bon moment en compagnie du père Nil courant derrière une vérité qui dérange nombre de puissants (dont les prélats des trois religions monothéistes et une secte).

Il est ici question de la nature de Jésus: être divin fils de Dieu, simple mortel à la rhétorique et au charisme impressionnant? Rappelez-vous avant tout qu'ici on se trouve devant un roman ce qui est d'ailleurs précisé dans les appendices situés en fin d'ouvrage et qui permettent de faire la différence entre le vrai et le faux. L'auteur est un ancien moine bénédictin qui a quitté les ordres et qui s'est intéressé de très près à la vie de Jésus. Son talent d'écrivain n'a d'égal que l'étendue de ses recherches et les liens qu'il a pu tisser entre des éléments à priori disparates (manuscrits de la mer morte, étude approfondie des quatre Évangiles, les aveux de certains templiers....). Dans ce livre, on pénètre au plus profond du dogme catholique, au centre de la foi des chrétiens: Jésus. Le personnage du père Nil, vite convoqué au Vatican, va s'enfoncer de plus en plus profondément dans ses recherches au cœur de la cité des Papes (pas vraiment peace and love d'ailleurs mais on s'en doute un peu...) et va bien malgré lui provoquer bien des remous. Un chapitre sur deux est l'occasion pour Michel Benoît d'effectuer des flashback remontant à la période de la vie et de la mort du Messie, la fuite des nazaréens, éradication des Templiers ou encore l'Hégire...

Je n'en dirais pas plus sur le contenu pour ne pas éventer l'ensemble. Sachez simplement que l'ensemble est remarquablement mené et crédible même si après chacun se fera sa propre opinion. Perso, je me revendique comme animiste et je ne crois pas un instant à l'incarnation de Dieu en homme. La lecture de ce roman est aisée: l'écriture est remarquable de légèreté et de facilité malgré la teneur des propos, on tourne les pages sans s'en rendre compte. Je m'en cache pas, j'ai pris un pied monstrueux à la lecture de ce livre que je conseille à tous les amateurs du genre!

Posté par Mr K à 14:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,