Maxime_20Chattam_20__20Les_20arcanes_20du_20ChaosL'histoire: Quand les ombres envahissent ses miroirs, la vie de Yael bascule dans le cauchemar, la violence, la confusion. Pourquoi ces étranges messages l'invitant à regarder de l'autre côté du monde? Qui sont ces hommes qui tentent de la détruire, et pourquoi?

La critique de Mr K: Un vieil adage dit qu' "il faut toujours écouter sa mère"! Et bien j'aurais dû! Elle m'avait prévenu que celui-ci n'était pas réussi au contraire de la "Trilogie du Mal" du même auteur que j'avais en son temps dévoré et hautement apprécié. Nelfe à ce propos vous en fera la critique en 2011 quand elle se sera laissée tenter... Mais revenons au livre qui nous intéresse. Face à une telle lecture, on peut se poser une question: qu'est-ce qu'un bon livre?

Certains vous diront qu'un bon livre, c'est avant tout un livre qui se lit vite dont on veut savoir la fin. Pour ma part, je l'ai lu en deux jours surtout pour en être débarassé le plus vite possible vu la direction prise dès les 50 premières pages. Et comme, je n'aime pas ne pas finir un livre avant de pouvoir en donner un avis...

D'autres personnes disent qu'un bon livre c'est avant tout une bonne histoire avec des rebondissements et autres twists de folie. Là, c'est plutôt raté! On se retrouve dans une banale histoire mélant théorie de la conspiration et manipulation de masse. On nous cache tout, on ne nous dit rien (attention le chiffre de la Bête est caché dans tous nos codes barre!). Ne vous y trompez pas, j'aime ce genre d'histoire mais ici (malgré d'indéniables apports historiques), le scénario ressemble surtout à un amas d'éléments rafistolés et collés ensemble pour "faire genre". On y croit pas une seconde et ça devient même malsain (même si cela reste avant tout un roman). On a l'impression de se retrouver dans "L'effroyable imposture" de Thierry Meyssan. Personnellement, j'adhère pas. Dans le domaine de la théorie du complot, j'ai largement préféré "L'échiquier du mal" de Dan Simmons ou tout simplement, la série X-Files (saisons 1 à 7).

Un bon livre pour beaucoup, c'est une belle écriture. À ce niveau, les goûts et les couleurs ça ne se commande pas. J'adorais le Chattam du début: celui du "5ème règne" ou de la fameuse "Trilogie du Mal". Je m'étais déjà fait la remarque pour "Le Sang du temps" et je la referai avec celui-ci: on a pas l'impression de lire le même auteur! Le style n'existe plus, les phrases sont lapidaires et l'ensemble fait parfois penser à un gigantesque copié-collé... de là à dire qu'il y a un nègre derrière ce phénomène, il n'y a qu'un pas... En tous les cas, il y a des passages bien ringards notamment les pseudos scènes de séduction à la Harlequin et les coups de flippe qui tombent à l'eau tant on n'y croit pas une seconde. Non, franchement l'écriture est simpliste ce qui contribue à lire le volume plus vite mais en ternit l'aura et surtout, la crédibilité qui tend vers le zéro.

D'autres encore diront que ce sont les personnages qui font la force d'un bon roman, à fortiori un thriller. Ici l'héroïne s'apparente à un avatar sans vie réelle tant elle est caricaturale et indigeste. Franchement, il pouvait lui arriver n'importe quoi durant tout le livre, je m'en foutais, tant elle conjugue mièvrerie et fausse volonté d'en découdre. Fade au possible, elle cotoie nombre de personnages tous plus exagérés ou mal conçus comme elle: un blogueur paranoïaque, un conspirateur méchant (mais alors très méchant), un ami-séducteur qui est en fait une belle crapule, des hommes de main très très méchants (mais alors, très très très méchant!). Je vous fait l'économie de ceux que j'aurais pu oublier... Ca tombe bien, je vais vite oublier ce livre!

Vous l'avez compris, je n'ai pas du tout (mais alors pas du tout!) apprécié ce roman que j'ai trouvé vain et sans saveur. Je ne pense plus remettre les yeux dans un Chattam avant longtemps, niveau thriller c'est pas le choix qui manque!