mardi 27 avril 2010

King Sigh et puis finalement pas...

king_sighKing Sigh est un groupe belge directement issu du trou du cul de leur beau pays, un bled au nom imprononçable: Scherpenheuvel. Amis belges, ne vous vexez pas, en France on a bien Boullay les Troux ou encore Pissenavache.. C'est dire!

Mais revenons à King Sigh. Quand le batteur Koen Muylaert quitte le groupe en 2007, Peter Laermans et Zowie Vangeel décident d'enregistrer en home studio. Le fruit de leur travail s'appelle "Entering". En juin 2009, Koen revient dans le groupe mais cette fois ci pour faire de la guitare. Ensemble, avec Tim Haesevoets comme nouveau batteur, ils se remettent en selle!

J'ai lu ça et là que leur style se balade entre Jean-Michel Jarre et Sigur Ros avec des pointes space rock et post rock. Certains vont même jusqu'à comparer King Sigh à Explosions in the Sky. A tous ces critiques musicaux je dis: mais arrêtez la drogue!

"Under the radar" débute l'album. A l'aspect calme et enfantin du clavier vient se plaquer une base plus sombre, plus brute qui monte en puissance pour finalement exploser assez sagement autour de 2 minutes pour n'être finalement qu'une ligne de notes, répétée à l'infini... Lassant. Bon, ça commence moyen... Le titre d'après, "Gloria" commence avec le même son de batterie que "Got my mind set on you" de George Harrison pour devenir assez vite quelque chose de plus personnel, de plus "King Sigh". La batterie fait quand même très "hard FM" 80's.

Au fil des titres, l'attention se fixe sur la batterie... Cette batterie qui focalise toute notre attention! Cette batterie qui va nous rendre fou!

Avec "Sand Monster" nous retombons dans le "hard FM"  qui commençait à nous manquer avec les batteries qui claquent et les guitares posées. Les morceaux défilent. Je n'ai rien à en dire. J'ai seulement l'impression d'entendre sans cesse le même morceau, les mêmes automatismes. "Tony Vivid" arrive en plein milieu de la torpeur et réveille. Cette fois-ci on est dans du rock qui s'assume sans fond pseudo "new age" qui vient parasiter l'oreille. Ca fait du bien. Ah si seulement ils étaient restés dans ce style!

En conclusion King Sigh c'est bien... à petite dose.

Ouais hein!?

Posté par Nelfe à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

"Chroniques de la Lune Noire" vol 13 et 14 de Pontet et Froideval

Toutes les meilleures choses ont une fin, il s'agit de ma dernière chronique (sic!) concernant cette série qui s'est arrêtée l'année dernière avec la publication du quatorzième tome. Bon, ben quand faut y aller, faut y aller!

chro_13Vol13: "La prophétie".

Wismerhill a remporté de haute lutte la titanesque bataille pour la Porte des Enfers. Si le nouvel empereur souhaiterait en rester là, la Lune Noire est ivre de rage. Le chien de guerre et le Demi-Dieu, l'élève et le Maître, mobilisent leurs forces. La Lune Noire pardonnera-t-elle l'immense affront qui lui a été fait? La prophétie va-t-elle inexorablement se dérouler?

Ce volume est synonyme de dernière grosse bataille rangée. Les anciens alliés sont désormais ennemis et le moins que l'on puisse dire c'est que ça va faire mal! Les deux camps lancent leurs dernières forces dans la bataille ce qui permet une fois de plus au dessinateur de se lâcher sur des pages entières! À noter une nette évolution au niveau du trait et des couleurs sur les deux derniers volets de la série ce qui n'est pas un mal. J'avais tendance à trouver que Pontet se relâchait depuis quelques tomes. Dans les tomes 13 et 14, il nous livre un travail beaucoup plus fin, plus évocateur avec le concours de Nicolas Guenet au niveau de la couleur. Il y a des moments cultes dans ce volume comme la dernière trahison de Frater Sinister (décidément il était particulièrement retors ce personnage! En même temps, sa fin est des plus atroce!), Haazheel Thorn livrant son dernier combat encore plus féroce et démoniaque, Methraton qui décide d'intervenir... Autant de moments d'éclats qui ont ravi mon coeur de fan inconditionnel de la série!

chro_14Vol14: "La fin des temps".

L'effroyable prophétie implacablement s'accomplit. La Lune Noire vaincue a lancé sa terrible malédiction. L'Oracle est libre et le premier dragon réveillé! La fin des temps est-elle venue?Wismerhill ou Methraton réussiront-ils à empêcher l'inéluctable? Les dieux pourront-ils intervenir afin que le vainqueur d'Haazheel Thorn échappe à l'insurmontable fardeau de ses actes?

Bon cette fois-ci c'est vraiment la fin. Elle a donné lieu à débat, beaucoup ayant été déçu par le terme proposé par Froideval. Allez sur les avis de lecteurs sur le site de la Fnac et vous verrez... Perso, je n'ai pas été déçu. Certes il n'y a pas de baston homérique, certes la fin est ouverte mais j'ai envie de leur dire: et alors?! On est purement dans la logique du scénar et rien de surprenant à la fin qui nous est ici proposée. Afin de ne pas dévoiler le mystère, je n'en dirai pas plus mais sachez qu'effectivement on peut imaginer qu'une suite pourrait être donné à ce cycle. Pour ma part, j'espère que non vu la médiocrité de certains nouveaux cycles par rapport à l'originel. Je pense notamment très fortement à la suite donnée à Lanfeust de Troy.

Voilà, je ne vous ennuierai plus avec les Chroniques de la Lune Noire qui à ce jour est toujours une de mes séries préférées à ranger aux côté de la mythique série du "Vagabond des limbes" (the best!). Adieu Wismerhill and co que vos vies et actes soient marqués du sceau de l'éternité!

A lire également:
Les chroniques, volumes 1, 2 et 3
Les chroniques, volumes 4, 5 et 6
Les chroniques, volumes 7, 8 et 9
Les chroniques, volumes 10, 11 et 12

Posté par Mr K à 16:57 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,