quartier_lointainL'histoire: Qui n'a jamais rêvé de retourner en enfance? C'est exactement ce qui arrive à cet homme mûr, qui de retour d'un voyage d'affaires, fait un détour involontaire par sa ville natale. Profitant de l'occasion pour se recueillir sur la tombe de sa mère, il est alors projeté dans le passé. Il y revivra un morceau de son enfance, tout en gardant son caractère et son exprérience d'dadulte. Pour la première fois, il verra ses parents avec son regard de quelqu'un à même de les comprendre.

Père de famille de 48 ans, transporté dans la peau de l'adolescent qu'il était à 14 ans, Hiroshi poursuit la redécouverte de son passé. Questionnant sa grand-mère, ses parents, ses amis, il prend conscience de tous les détails de son enfance qui lui avait échappé. Et peu à peu, l'année scolaire avançant, il voit se rapprocher la date fatidique où son père disparaîtra, pour toujours, sans aucune explication. Hiroshi peut-il changer son passé ou est-il condamné à le revivre, impuissant? Et retrouvera-t-il un jour sa vie d'adulte, aux côtés de sa femme et de ses filles?

La critique Nelfesque: Je n'ai pas l'habitude de lire des mangas. Mis à part "Ghost in the shell" que je possède et les quelques "Ranma 1/2" de Mr K que j'ai lu, ma connaissance en matière de manga est très mince. Je ne suis pas spécialement attirée par les traits des dessins et les histoires culculs qui accompagnent souvent ce genre de lecture me laissent de marbre.... Toutefois, la lecture commençant par la fin n'est pas une chose qui me dérange puisque je suis gauchère et que lire "dans ce sens" me semble naturel. Pour les côtés "négatifs" que j'ai évoqué précédemment, j'ai conscience que je fais des raccourcis faciles là mais ce sont ceux empruntés par les gens, dont je fais partie, qui n'y connaissent rien à ce style de lecture!

Pourquoi me suis-je alors lancée dans la lecture de "Quartier lointain"? L'histoire tout d'abord m'a bien plu, loin des écolières à couettes et des créatures roses kawaï, puis les critiques que j'ai pu lire à droite à gauche. Partout je n'ai vu que des éloges sur ce qui semblait être LE manga à lire et pour cause il a obtenu un prix au festival de la BD d'Angoulème en 2003. Le trouvant à la bibliothèque que je fréquente, j'aurai été bien bête de ne pas tenter...

Et alors, qu'est ce que ça a donné au final? Et bien j'ai pris grand plaisir à me lancer dans cette lecture inhabituelle. J'y ai trouvé une histoire somme toute assez banale, dans le sens où ce thème a déjà été abordé maintes et maintes fois dans les romans et/ou films, mais très agréable. Le point fort de ce manga est le côté psychologique et intime de la lecture. Qui n'a jamais voulu revivre une situation de son passé, pas forcément pour changer les choses mais simplement pour comprendre! Revivre des moments charnières, revoir des personnes aujourd'hui disparues... Je ne sais pas vous mais moi ça me plairait bien!

Le personnage principal a un peu de mal à appréhender son "nouveau passé". Passé le moment de la surprise, vient le temps du quotidien nouveau qui bien entendu différera de celui qu'il a vécu puisqu'il n'a plus le même âge mental. Cette façon de vivre les choses différemment ne va-t-elle pas changé son futur? Arrivera-t-il à revenir dans sa vie actuelle? Et surtout comprendra-t-il les choses essentielles qui manquaient à sa vie?

Ce manga est très sensible, entre nostalgie et douceur de vivre. J'ai passé un moment agréable avec cette oeuvre qui se lit comme du petit lait et qui me fait admettre que les mangas ne sont pas tous à ranger dans la même catégorie. Si l'occasion se représentait, je recommencerai avec plaisir!