HP5L'histoire: A quinze ans, Harry entre en cinquième année à Poudlard, mais il n'a jamais été si anxieux. L'adolescence, la perspective des examens et ces étranges cauchemars... Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour. Le ministère de la Magie semble ne pas prendre cette menace au sérieux, contrairement à Dumbledore. La résistance s'organise alors autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours...

La critique Nelfesque: Pfiou, ce tome est un pavé! Un bon gros pavé de 1031 pages mais un pavé qui se lit très facilement et au final on arrive à la dernière page en se disant: "Oh!? Déjà!?".

Dans la lignée des 4 tomes précédents, on retrouve Harry et ses amis pour une année scolaire à Poudlard. Au programme les bons ingrédients dont on a l'habitude et dont on ne se lasse pas: les cours, les profs foldingues ou désagréables, le Quidditch, l'amitié et les p'tits malins qu'on aimerait bien tarter si on en avait l'occasion. Mais pas seulement...

"Harry Potter et l'Ordre du Phénix" démarre sur les chapeaux de roue avec une agression perfide à grand coup de détraqueurs. Que font-ils là dans une rue Moldue? Les choses s'enchaînent à toute vitesse. Harry se retrouve devant les Magenmagots (tribunal pour utilisation abusive de la Magie), Fudge se montre d'une débilité sans nom, Dumbledore devient froid. Puis nous apprenons l'existence de l'Ordre du Phénix faisant suite à l'évènement survenant à la fin du tome 4, l'année scolaire commence, nous faisons connaissance du professeur (future inquisitrice puis directrice) Ombrage . Ce personnage est à baffer! Là où l'auteur est très forte c'est qu'on ressent une véritable haine pour cette "fouille merde" (oups j'ai dit un gros mot...) qui n'a qu'un but dans la vie: faire chier le monde mener Poudlard à la baguette pour le ministère. Des têtes tombent dans ce tome... Pas forcément celles qu'on voudrait...

Le personnage de Harry m'a vraiment agacé. Ses amis font tout pour lui, lui parlent en prenant des pincettes mais Mônsieur est un incompris, Mônsieur est désagréable et irrascible! Mônsieur est un adolescent! Et moi, les ados, j'ai vraiment du mal... Il m'a donc fallu faire de gros efforts par moment pour supporter ses états d'âmes mais malgré ça, ce tome est très bon (non, je ne suis pas maso).

On découvre de nouvelles choses sur les parents d'Harry et sur Rogue qui, donnant des cours particuliers à Harry, est très présent dans ce tome. On comprend alors sa façon d'être avec Harry. On fait la connaissance des parents de Neville qui décidément mérite encore plus d'être mon chouchou car il se montre très courageux et fort. Ron aussi s'etoffe avec ses fonctions de préfet et de gardien dans l'équipe de Quidditch. Hermione qui m'horripilait au tout début de la série passe maintenant pour une fille "normale". Il faut dire que niveau personnage "tête de turc spéciale Nelfe", elle a trouvé une bonne remplaçante!

Quand à la fin, elle est atroce... Un personnage meurt. Et pas n'importe lequel! On ne devrait pas mourir dans "le monde merveilleux d'Harry Potter"! C'est un bouquin pour enfants oui ou m****!? A coup sûr, d'autres vont prendre la même voie... et moi je vais me taper une dépression! Merci J.K. Rowling!

hedwige"Harry Potter à l'école des sorciers"
"Harry Potter et la chambre des secrets"
"Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban"
"Harry Potter et la Coupe de Feu"