Skip_the_use

Groupe français né en 2007 de la rencontre d'un chanteur venant de la scène punk (Mathieu  Monnaert ou Matbastard (oui c'est sur, ça sonne mieux)) et d'un compositeur (Yann Stefani à la guitare). On confie le management à deux amis lillois, on s'entoure de musiciens et l'aventure peut commencer.

Il est difficile de décomposer cet album titre par titre tant l'énergie est présente partout. Ils n'ont qu'une prétention: faire danser! Et ça, c'est réussi. Avec Skip the use, on bouge ses fesses sur le dancefloor. A l'écoute de cette galette, on ne peut s'empêcher de penser à d'autres groupes: The Killers sur "Bastard Song" ou encore "My generation", Franz Ferdinand sur "She's my lady", un zeste de Keziah Jones sur l'intro de "You are"... Oui ça va, ya plus pourri. N'empêche qu'on reste dans du déjà entendu.

Reste ici un album rock sautillant avec une forte présence de basse et une guitare qui crache.  Sur "Antislavery" on flirte avec le reggae, "Dont' want to be a star" un peu plus énervé, s'approche de la case "punk", mais "punk gentil", trop propre pour être garage. On tape du pied, on bouge de la tête, on a fortement envie de se lever et de danser sur la table. Cet album sera-t-il NOTRE album fétiche? Je ne pense pas mais il s'avère très efficace et après tout, c'est tout ce qu'on lui demande!