la_part_de_lautreL'histoire: 8 octobre 1908: Adolf Hitler recalé. Que se serait-il passé si l'Ecole des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement? Que serait-il arrivé si, cette minute-là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste? Cette minute-là aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde...

La critique Nelfesque: Ce que j'ai aimé ce livre! Ce que j'aime cet auteur! Non seulement on apprend des choses (parce qu'on a beau avoir entendu nos profs d'histoire nous relater la seconde guerre mondiale un paquet de fois, il suffisait que le cours tombe avant ou après la pause déjeuner, ça rentrait par une oreille et ça ressortait par l'autre... Ca c'est parce que Mr K était encore sur les bancs de l'école héhé!) mais en plus l'émotion passe remarquablement bien sous la plume d'Eric-Emmanuel Schmitt. Ce livre est déstabilisant. On s'attache à l'Adolf Hitler deuxième version, à l'homme qu'il aurait pu être. On souffre quand il doit quitter sa vie quotidienne pour les tranchées de la première guerre mondiale, on a mal quand il perd un ami, on sourit quand il rencontre sa femme, on pleure quand elle tombe malade... Dans ces moments là, en refermant son livre, il est difficile de dire "Pauvre Adolf" et pourtant c'est bien de l'empathie que l'on a pour lui.

"La part de l'autre" n'est pas seulement le récit de ce qu'aurait pu être la vie d'Hitler si il avait intégré les beaux-arts. Si il s'était contenté de ça, Eric-Emmanuel Schmitt aurait fait dans la facilité (quoi que...). Là où le livre est intéressant c'est qu'il relate en parallèle la vie du vrai Hitler et donc l'Histoire. Un chapitre sur deux, on retrouve une chronologie avec l'avancée du parcours et de la pensée de celui qui va être, est ou a été le Führer. Ainsi, on a l'impression d'être au plus près du personnage historique, dans ses réflexions, dans son cheminement personnel qui va le mener où l'on sait.

Il est difficile de se détacher de cette oeuvre, difficile de revenir à la réalité, difficile d'entamer une autre lecture une fois la dernière page tournée car ce livre marque le lecteur à jamais. Un livre magnifique que je conseille vivement à qui aime l'Histoire, s'intéresse à cette période ou simplement cherche à comprendre.