_vangile_pilateL'histoire : Première partie : Dans le Jardin des oliviers, un homme attend que les soldats viennent l'arrêter pour le conduire au supplice. Quelle puissance surnaturelle a fait de lui, fils de menuisier, un agitateur, un faiseur de miracles prêchant l'amour et le pardon ?
Deuxième partie : Trois jours plus tard, au matin de la Pâque, Pilate dirige la plus extravagante des enquêtes policières. Un cadavre a disparu et est réapparu vivant ! A mesure que Sherlock Pilate avance dans son enquête, le doute s'insinue dans son esprit. Et avec le doute, l'idée de foi.

La critique Nelfesque : J'ai adoré ce roman. Un vrai régal !

Eric-Emmanuel Schmitt a mis 10 ans pour écrire "L'évangile selon Pilate". Et pour cause, on touche là LE sujet pour les catholiques, à savoir la naissance du Christianisme. Alors l'Eric-Emmanuel, fallait pas qu'il se la joue "moi je connais la Bible et les Evangiles" et nous la faire à la one again ! Beaucoup l'attendaient au tournant et risquaient de le lapider sur place s'il vulgarisait trop l'Histoire. Il a donc pris son temps, s'est longuement documenté sur Jésus, son procès, la vie quotidienne à Jérusalem, les mouvements politiques et religieux dans cette région du monde et a même lu des traités de médecine sur la crucifixion. Et il faut dire que cette longue démarche de recherche paye ! Moi qui suis catholique et qui connait assez bien ma religion (faut dire aussi que toute une scolarité dans des écoles privées catholiques, ça aide...), je n'ai été choqué par aucun propos. A aucun moment je ne me suis dis "oula, là, il a fumé pour écrire des inepties pareilles !". Au contraire, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, à mon sens très juste, qui repose principalement sur la question "Le Christ était-il conscient de sa messianité ?". Jésus nous apparaît là sous les traits d'un homme comme les autres qui, peu à peu, comprend et accepte la route qui est tracée pour lui.

A ce moment de ma critique certains se diront sûrement : "Roooo non, ça va hein, je vais pas lire un bouquin de cul béni pour grenouilles de bénitier..." Et bien détrompez vous ! Certes, ce roman est du petit lait pour les croyants (et est bien moins soporifique que certaines séances de cathé...) et/ou les personnes intéressées par la religion mais il est aussi à la portée des athés et des personnes d'autres croyances. Je dirais même plus (mon cher Dupond), l'écriture est simple et le suspens est bien mené. La deuxième partie du roman est une vrai enquête avec ses doutes et ses rebondissements. Passionnant !

Quant à la fin... La dernière phrase est tout simplement LA phrase. C'est peut être pas bien clair ce que je raconte mais je ne veux pas spoiler et ainsi vous laissez ce sentiment d'apaisement à la fermeture de votre livre.

"L'évangile selon Pilate", un roman à lire absolument ! Que l'on soit croyant ou non...
Et qu'après on vienne pas me dire que Jésus n'était pas un type cool !