abzalonL'histoire:

Ester : un monde menacé par l'instabilité de son étoile. Sur le continent Nord, le gouvernement, pressé par l'Eglise du Moncle, décide l'annexion du Sud, où vivent les Kroptes, peuple pacifique, religieux et polygame. Une invasion brutale qui dissimule un autre projet : la recherche d'une nouvelle planète habitable.

Abzalon et Loello, incarcérés dans la sinistre prison de Doeq, se battent pour leur survie sous l'oeil des "mentalistes", les spécialistes du comportement. Ils ignorent qu'une épreuve plus terrible encore les attend. Celle-là même peut-être que devine dans ses visions Ellula, jeune Kropte rebelle mariée d'autorité : un interminable voyage à travers le néant.

Un jour, Abzalon fait une étrange rencontre dans les souterrains de Doeq. Serait-ce un Qval, un de ces êtres légendaires dont on dit qu'ils furent les premiers Estériens ? Or un gigantesque chantier s'achève sur un satellite d'Ester : le projet "Estérion"...

La critique de Mr K:

Quitte à me répéter, Pierre Bordage est décidément un conteur hors pair! Dans ce livre, Bordage revient au Space-Opéra: ton épique au service d'une histoire une fois de plus très bien ficelée. Dans une ambiance post-apocalyptique (mais confinée!), c'est 150 ans d'Histoire qui nous sont ici contés. Deux destins qui vont se croiser et une bonne idée de ce que feraient des individus livrés à eux-même  et devant composer les uns avec les autres afin d'élaborer une nouvelle société. Nous retrouvons la plume alerte et imagée de l'auteur, son goût pour la psychologie et le relationnel de ses personnages. Nous suivons l'histoire par le biais des personnages mais aussi quelques extraits de journaux intimes, lettres et autres messages télépathiques de personnages secondaires mais néanmoins essentiels pour la bonne compréhension du scénario. Le lecteur est constamment balancé entre des personnages très attachants et une évocation d'un monde en péril qui ne laisse que peu de place pour l'espoir.

Quelques menus défauts cependant, liés au fait que je commence à bien connaître la bibliographie de l'auteur: peu de surprises par rapport à ces autres opus (je reste un inconditionnel de la trilogie "Les guerriers du silence") d'où une histoire parfois prévisible et quelques personnages secondaires un peu trop caricaturaux pour être crédibles! Reste un livre très agréable à lire et un talent de narrateur incroyable.

Nelfe s'y est mis depuis peu, c'est son premier Bordage! Quant à moi, c'est le dernier Grangé qui me tend ses pages... Bonne lecture à tous!