Hellboy2afficheL'histoire:

Après qu'une ancienne trêve établie entre le genre humain et le royaume invisible des créatures fantastiques ait été rompue, l'Enfer sur Terre est prêt à émerger. Un chef impitoyable qui règne sur le royaume d'en-dessous, renie ses origines et réveille une menace sans précédent: une armée de créatures que personne ne peut arrêter. Maintenant, il est temps pour le super héros le plus indestructible et le plus cornu de la planète de combattre un dictateur sans pitié et ses légions. Il est peut-être rouge, il est peut-être mal compris, mais si vous voulez que le travail soit bien fait, appelez Hellboy.
Avec ses partenaires du Bureau de Recherche et de Défense Paranormal (B.P.R.D.), sa petite amie pyrokinésique Liz, l'aquatique et empathique Abe Sapien et le mystique protoplasmique Johann, le B.P.R.D. voyagera entre notre monde et celui où voguent les créatures que ne peuvent pas voir les humains, où les créatures du monde fantastique sont devenues réelles.

Hellboy, créature appartenent aux deux monde qui n'est accepté dans aucun, devra choisir entre la vie qu'il connaît et une destinée incertaine qui l'attend.

hellboy2

La critique Nelfesque: Ce fut un bon moment que le visionnage de ce deuxième opus de Hellboy, intitulé "Les légions d'or maudites". Les créatures fantastiques sont magnifiques et ne sont pas sans rappeler certaines créatures du "Labyrinthe de Pan", la psychologie des personnages est bien menée, surtout celle de l'elfe et de sa soeur jumelle et les effets spéciaux sont assez bluffants. Assurément c'est un film à voir sur grand écran.

Toutefois, l'humour râleur lourdingue d'Hellboy casse un peu cette ambiance fantastique-féérique. J'ai trouvé quelques interventions assez too much. Mais son amour immodéré pour les chats est toujours aussi drôle.

A voir, vous passerez un bon moment.

hellboy2_1

La critique de Mr K: 6/6. Excellent film. Entre poésie et action Del Toro n'a pas choisi et réussit le tour de force de réussir sur ces deux tableaux. Les décors sont à couper le souffle ainsi que toute la faune de créatures étranges qui parsèment le film. On navigue constamment entre un souffle épique et une dédramatisation par un humour certes lourd mais tellement propre au personnage d'Hellboy. Ce dernier est de nouveau endossé par Ron Perlman ("La cité des enfants perdus", "L'ultime souper") toujours aussi juste dans son jeu d'acteur (croyez moi, c'est plus dur que ça en a l'air!). La nouveauté par rapport à un déjà excellent premier volet, c'est une incursion dans l'univers de l'héroïque fantasy voulue par le réalisateur. C'est d'ailleurs cette "ouverture" qui apporte une touche poétique au métrage (les elfes, le sylvain -divinité de la forêt-...) et une indéniable dimension épique (Qui a dit "Le seigneur des anneaux"?).

Ce n'est pas le film de l'année car le scénario reste trop basique cependant Guillermo Del Toro soigne l'habillage et réussit à nous plonger entièrement dans son univers farfelu et dantesque. A voir donc en attendant son prochain film qui ne sera rien de moins que l'adaptation cinématographique de "Bilbo le hobbit" de J.R.R Tolkien préquelle  du "Seigneur des anneaux"... Quand on sait que Del Toro et Peter Jackson sont super potes... Ca promet!