SermentL'histoire:

"Quand on traque le Diable en personne, jusqu'où faut-il aller?"

La présentation de l'éditeur: (oui parce que sinon on est un peu dans le flou...)
Quand Mathieu Durey, flic à la brigade criminelle de Paris apprend que Luc, son meilleur ami, flic lui aussi, a tenté de se suicider, il n’a de cesse de comprendre ce geste. Il découvre que Luc travaillait en secret sur une série de meurtres aux quatre coins de l’Europe dont les auteurs orchestrent la décomposition des corps des victimes et s’appuient sur la symbolique satanique. Les meurtriers ont un point en commun : ils ont tous, des années plus tôt, frolé la mort et vécu une « Near Death Experience ». Peu à peu, une vérité stupéfiante se révèle : ces tueurs sont des « miraculés du Diable » et agissent pour lui. Mathieu saura-t-il préserver sa vie, ses choix, dans cette enquête qui le confronte à la réalité du Diable ?

La critique Nelfesque: J'avais acheté ce bouquin à sa sortie, il y a plus d'un an, pour Mr K. En 3 jours, il a avalé les 652 pages (le bargeot...). Alors d'après toi qu'est ce que je vais t'en dire de ce Grangé? Que c'est une bouse? Quand même, il n'est pas maso à ce point! J'ai mis nettement plus de temps à le lire. Non pas que je n'ai pas accroché à l'histoire parce que franchement elle est béton, mais tout simplement parce que je n'ai pas eu des masses le temps de lire ces derniers temps (là j'anticipe les vacheries que Mr K pourrait dire dans les commentaires). Bon bref, je vais pas te raconter ma vie et vais te dire ce que j'ai pensé du Serment des Limbes.

Grangé a cette faculté, ce don, de tenir son lecteur en haleine. Il y a dans tous ses livres une similitude: la notion d'urgence. Le Serment des Limbes est encore une fois une course contre la montre écrite à la première personne, ce qui nous plonge encore plus dans l'histoire.
Ce bouquin est passionnant, Grangé maitrise son sujet à la perfection (certifié par un ancien élève en fac d'Histoire et une catholique avec plusieurs années de caté au compteur, donc autant dire qu'on se fout pas de ta gueule là!!! Ca rigole pas!). D'un chapitre à l'autre, l'auteur te balade et ébranle tes certitudes. Tu crois détenir la clef de l'énigme à la page 256, tu y crois dur comme fer sur 50 pages et BOUM, en faites, tu t'es planté. Et ça recommence à la page 402... Tu n'as plus envie de lâcher ce bouquin avant de connaître enfin le pourquoi du comment!

En plus, le Mathieu, il joue sa vie en permanence, il enquête comme un malade au quatre coin de la France et à l'étranger, ne dort presque plus (il a plus le temps!) et comme le livre est superbement écrit (à la première personne, je le rappelle), ben Mathieu, c'est TOI! Autant te dire que si tu tiens à ta vie et à ta santé mentale, il vaut mieux le lire vite. Tiens, d'un coup, je comprends Mr K!

A lire d'urgence.
D'autant plus qu'il vient de sortir "Miserere" (je sens qu'on va encore stresser...).