HellfestDimanche 22. C'est le dernier jour de festoche et en tant que tel le festivalier est partagé. Encore une bonne journée de plaisirs auditifs divers et variés en prévision mais aussi la perspective d'un retour brutal à la réalité en fin de concert. Rajoutez à cela mon proviseur qui a eu la bonne idée de me mettre secrétaire d'examen pour le Bac pro le lundi 23 dès 9h00 du matin et vous cernez davantage mon état d'esprit du moment.

Après une nuit de repos, nous sommes d'attaque. Ayant fait le point sur le "running order" du dimanche la veille, nous prenons notre temps. En effet, les premiers groupes qui nous intéressent ne passent qu'en milieu d'aprem. Nous profitons donc du camping tranquilles et j'en profite pour réunir mes affaires et les stocker dans mon coffre. Dès la fin des concerts, il est prévu que je rentre directement sur Locmiquélic afin de remplir mon devoir de fonctionnaire (sic!) le lendemain matin. Vers 14h, nous partons Slaytanic et moi dans nos caisses respectives, direction Clisson. Nous retrouvons la place habituelle et sa petite soeur pas très loin. 20 minutes plus tard nous passons le portail.

Portant toujours les stigmates de la fournaise du samedi, nous allons directement au centre d'info pour consulter le bulletion météo. Même temps avec une tendance orageuse en fin de journée. Encore une très chaude journée en perspective.

Nous en profitons pour consulter le panneau des petites annonces des festivaliers de l'extrême. Comme à l'habitude les 3/4 sont des canulars bien gras! Bien métal quoi!!! Pour exemple: "Échange béret basque contre armoire normande". C'est Antoine qui obtient le ponpon avec sa petite annonce reproduite ci-dessous. Je vous en laisse juge!

annonce_hellfest

Nous en profitons ensuite pour passer à "l'extrême market" du site. Slaytanic y s'offre un superbe t-shirt d'Obituary, ode au death métal floridien. Pour ma part, j'avais déjà craqué les jours précédent pour le t-shirt officiel de l'édition 2008 et un Sépultura. J'en profite alors pour acheter un "porte-clef" bizarroide pour ma chère compagne Nelfienne (je lui laisse le soin d'en parler plus tard sur le blog!).

hellfest_kekene_man

C'est au cours de nos pérégrinations dans ce temple de la consommation métalleuse que nous croisons "kékene Man". Tapi dans un coin sombre et reculé de "l'extrême market", ce super-héros injustement méconnu se fait un devoir de partir à la chasse aux fans juvéniles et acnéiques de Korn et autres Offspring. En exclusivité mondiale, nous vous livrons un des rares clichés témoignant de cette rencontre hors du commun. Sachez à ce propos que nous avons bravé une haleine de poney et un équilibre fortement instable (Stanislas, sic!) pour ramener cette photo. Admirez la découpe du costume (Gautier quand tu nous tiens!), l'harmonie des couleurs et le sens de la pose. Face à tant d'abnégation et la justesse de sa cause, nous avons fait le serment de ne pas dévoiler son identité. En contre-partie, nous lui avons indiqué un regroupement d'ados fans de NOFX un peu plus loin au rayon Sweet-shirt... Qui a dit collabo? C'est le coeur joyeux et l'esprit libéré que nous retournons à l'extérieur pour poursuivre notre route. Un petit tour aux cagoinces, devant la boutique de bonbons (même pas "customisés" métal). Nous nous asseyons sur le pré aux structures métalliques et attendons patiemment le premier concert ciblé! L'ambiance en ce dimanche n'a pas baissé, beaucoup de personnes sont au rendez-vous et les premiers artistes qui passent ont un bon son.

hellfestlogo

Les concerts du jour: 29! Que c'est original me direz-vous! Moins deux pour moi, je devrais me passer de Morbid Angel et Slayer car le devoir m'appelle le lendemain.Reste une programmation intéressante et Slaytanic sera là jusqu'au bout et me racontera tout plus tard.

Hellfest_public

Chapitre "révélations": Opeth groupe suédois de métal progressiste qui propose un set mélodique, agressif et surtout, technique. Le groupe emprunte aux styles lees plus brutaux à travers des champs gutturaux et des séquences instrumentales très agressives tandis que de l'autre, il se distingue par des séquences progressives mélodiques, souvent très techniques et envoûtantes. Très bonne surprise, bien calé à l'ombre, on assiste à une heure de spectacle total et enchanteur. A découvrir au plus vite pour les amateurs!

Hellfest6

Chapitre "poids lourds":  Obituary groupe death métalleux américain pionnier du genre. Mélange de death et de thrash, ils fournissent un concert énergique et la communion avec le public est immédiate. Carré et efficace, c'était prévu... Il l'ont fait! Le gros fan que je suis n'a pas été décu. Surtout, que le son était tout bonnement parfait comme pendant tout le festival. My dying bride groupe anglais de Doom métal (comprendre métal "lent et lourd" à la sauce Black Sabbath et Type-O-négative). Très bon concert où pessimisme des textes (ce sont les romantiques du métal!) cotoie la puissance du "band". Moment plus calme de cette édition mais quel moment! At the gates, ces suédois amateurs de death mélodique ont livré un concert solide et d'une puissance détonnante. Bon moment que celui-ci entre headbanging et passages plus calmes.

Hellfest_public_fin

Chapitre "caca-boudin": NOFX l'erreur de casting de cette année! Groupe de punk rock californien dont la présence incongrue me fait penser à Offspring à la fête de l'humanité en 2005. Hors de propos donc, on tombe dans le commercial, les types sont cependant sympas et discutent / blaguent pas mal avec le public... Mais ce qui me satisfaisait à 17 ans m'indiffère à 30 ans. Comble de la connerie, le concert se termine à l'accordéon... Z'ont du se tromper de festoche à mon avis... A oublier! Motorhead groupe culte de hard-rock anglais. Grosse déception mais je m'en doutais. C'est le groupe qui a joué le plus fort des trois jours mais c'est aussi celui dont le talent de composition m'échappe le plus. Je suis parti au bout de six chansons qui se ressemblaient toutes quasiment à l'accord près! Décidément, je préfère largement le groupe précédent de Lemmy (chanteur), Hawkwind groupe de space rock speed des 70'. Désolé d'écorner la réputation de ce groupe quasi légendaire mais perso je n'ai pas du tout accroché.

Hellfest_soleil_fin

Bilan:Excellente édition que celle de 2008. Une programmation variée et accrocheuse, une prise en compte notable du confort des festivaliers et une ambiance toujours aussi exceptionnelle. On se croirait à Woodstock tant les gens sont sympas et respectueux (ambiance beaucoup plus "adulte"). On est loin en tout cas des débordements et autres beuveries organisées à Carhaix et autres festoches estivaux. Non, le métalleux est un homme doux et aimant sous une couverture de crasse et des oreilles abîmées par la puissance des sons qu'il écoute. Et dire qu'il va falloir attendre un an avant de retrouver la communauté au grand complet...